www.TURBIVO.com

Applications

Principes généraux

Le turbivo fonctionne sans frottement dans le volume de travail et supporte :
— les basses, moyennes et hautes pressions ;
— les basses, moyennes et hautes températures.

C’est une machine étanche qui fonctionne sans lubrification intérieure.

De manière générale, selon l’arborescence des composants ajoutés, le turbivo peut être appliqué à la réalisation :
— de pompes ou de compresseurs à fluides gazeux : air, oxygène, azote, gaz de ville, méthane, propane, produits chimiques ;
— de pompes à liquides non chargés : eau, huile, vin, alcool, pétrole, mazout, gazole, essence, produits chimiques, parfums ;
— de moteurs hydrauliques ou pneumatiques dans les engins de chantiers ou de carrières, dans les machines agricoles, dans les engins de levages dont sont équipés certains camions ;
— de moteurs thermiques à combustion externe : transports terrestres, maritimes et aériens.

Le turbivo se prête à la réalisation de groupes formés de deux ou de plusieurs turbivos d’arbre commun, éventuellement de dimensions différentes.
À titre d’exemples :
— un groupe est formé de deux ou de plusieurs turbivos de cylindrées différentes pour fonctionner en tant que compresseur étagé ;
— un groupe est formé de deux turbivos de cylindrées différentes, l’un pour fonctionner comme compresseur et l’autre comme détendeur dans un ensemble formant moteur thermique à combustion externe. Dans ce cas, il faut prévoir une chambre de combustion séparée et au moins un échangeur de chaleur, sans compter les accessoires indispensables.

Comme le turbivo fonctionne sans frottement dans le volume de travail, les pertes mécaniques sont faibles à très faibles. Elles se limitent aux frottements générés dans les roulements d’arbre et dans la distribution.

Pour ce qui est des moteurs thermiques, comme ils fonctionnent selon le cycle de Joule, ils ne comptent pas de système de refroidissement, ni de système d’échappement tels que ceux utilisés sur les moteurs en usage actuellement. Il en découle que les pertes que nous avons actuellement par lesdits systèmes sont majoritairement transformées en énergie mécanique.


   
 
XHTML 1.0! Langue de référence : Les documents présentés sur ce site ont le français comme langue source. De ce fait, seul le français fait foi. CSS!